Portail emploisPortail formation
Connexion
Recherche

Le gouvernement réforme les études de santé

publié le 19 juillet 2018

Le gouvernement a récemment dévoilé une partie de son plan de transformation de notre système de santé. Parmi ces réformes, les suppressions du concours infirmier et de l’examen classant national (ECN) sont annoncées pour 2019.

Les quelques 31 000 étudiants pourront formuler leurs vœux directement sur le site Parcoursup. Les différents profils (bacheliers, étudiants en prépa ou professionnels en reconversion) seront sélectionnés sur dossier. Seuls les aides-soignants et auxiliaires de puériculture garderont une voie d’accès spécifique.

Universitarisation des formations

Selon les Ministres, cette mesure favorisera l’accompagnement du projet professionnel. Ils expliquent qu’un diplôme de grade licence sera obtenu au bout de trois ans de formation en institut. Aussi, des masters pour devenir infirmiers de pratique avancée (IPA) seront ouverts dès septembre dans 10 universités. Les étudiants pourront alors se spécialiser en trois ans en cancérologie, néphrologie et maladies chroniques.

Par la suite, un cycle de doctorat sera également crée.

Suppression de l’ECN

Le but du gouvernement est de permettre aux externes en médecine (de la 4ème à la 6ème année d’études) de se concentrer sur les stages cliniques.

Si le classement permettant de choisir sa spécialisation et son affectation est conservé, le concours de l’internat sera quant à lui remplacé par deux examens. Le premier permettra de valider les acquis théoriques en 5ème année. Le second sera centré sur « les compétences cliniques et relationnelles ». Le parcours et les stages seront également pris en compte. Les étudiants n’obtenant pas la moyenne à ces examens seront recalés.

 

Source : Les Echos 

Crédit image : La Voix l'Étudiant 

Cet article Le gouvernement réforme les études de santé est apparu en premier sur Eurasanté.